Powered by Bravenet Bravenet Blog

Subscribe to Journal

Friday, September 23rd 2005

16:36

Notre Patrimoine Soyeux...

 

Dimanche dernier, nos musées ouvraient grand leurs portes à l'occasion des journées européennes du patrimoine. C'était le moment d'aller découvrir toutes ces belles choses dont nous avons hérité du passé. Le Musée des Tissus et des Arts Décoratifs de Lyon nous a donc accueillis et nous nous sommes laissés guider vers de véritables merveilles : la Soie, tissée et brodée, lumineuse et douce, fine et délicate... un travail d'orfèvre, une minutie renversante... véritable accélérateur de rythme cardiaque

Voici quelques clichés qui, en dépit de la faible luminosité, sauront sans doute vous faire rêver de cette époque où les artisans étaient de vrais artistes aux dons exceptionnels.

Tout d'abord, un métier à tisser mais plus qu'un métier, il ne fut pas seulement conçu pour son utilité mais aussi pour son esthétisme. Entièrement sculpté, un chef-d'oeuvre :

Ensuite quelques échantillons de broderie soie sur soie, très souvent réalisés pour orner les pans de robe. Imaginez un peu ces robes brodées, quelle finesse et quelle élégance...

Voilà un panneau entièrement en soie tissée sur métier, absolûment divin :

Ensuite, nous arrivons dans la collection des robes de la fin du 18° siècle. Il y en avait très peu... dans un sens, c'est bien car sinon je serais restée toute la nuit au musée !!!

Et bien sûr, les enfants de l'époque portaient également des tenues exquises :

et j'ai gardé le meilleur pour la fin....   une robe à panier, fin 18° aussi, somptueuse, des détails d'une richesse exceptionnelle.... j'aurais pu finir en prison si je ne m'étais pas raisonnée

    Bon c'est facile de se moquer !!! mettez-vous à ma place quelques instants, vous auriez pu résister à des choses de ce genre :

et ça ???

Ah, vous voyez !!! c'est quand même presque pas humain de mettre d'aussi belles pièces derrière des vitres... quelle frustration de devoir quitter tout ceci et repartir dans notre monde tout banal

Oups, j'allais oublier le merveilleux coupon de dentelle d'Alençon (ah, la dentelle d'Alençon, mon petit péché mignon à moi !!! ). Datée de 1860 environ, mélange de lin et de coton :

C'est quand même drôlement bien de pouvoir admirer d'aussi beaux témoignages du passé dans nos musées. Un petit retour dans le temps qui nous transmet un certain goût pour le Beau et le Noble... Tiens à vous parler de tout ça, j'ai de nouveau pleins d'étoiles dans les yeux

A la semaine prochaine !

0 Comments.

There are no comments to this entry.